Réaction au budget du Québec - Des milliards qui auraient pu être mieux investis contre l'inflation – Fédération des OSBL d'habitation de Montréal
514-527-6668
info@fohm.org

Nos nouvelles

Réaction au budget du Québec – Des milliards qui auraient pu être mieux investis contre l’inflation

Communiqué – pour diffusion immédiate

Montréal, 23 mars 2022 — Avec l’annonce du dernier budget du gouvernement Legault, la Fédération des OSBL d’habitation de Montréal (FOHM) est heureuse de constater que le ministre des Finances a eu une petite pensée pour le logement. 247 M$ pour la construction de 3 500 logements dans le cadre du programme AccèsLogis ont été consentis, complétant ainsi en partie le « backlog » longtemps décrié dont le nombre se situerait autour de 8 000 unités. De plus, 100 M$ ont été prévus sur 5 ans pour la construction de 1000 unités de logement dans le Programme d’habitation logement abordable Québec (PHAQ), qui s’ajoutent aux 2200 déjà annoncé dans le mini budget de l’automne dernier. Cela porterait à 3200 sur 5 ans le nombre de logements abordable pouvant être réalisé dans les paramètres de ce programme.

Soit, en tout, une moyenne de 1340 logements par année (335 pour Montréal) d’ici 5 ans. S’ajoutent à cela 2 200 suppléments au loyer privé pour un montant de 69,1 M$. Le gouvernement mentionne également 52,3 M$ pour la rénovation du parc HLM ainsi que 165,2 M$ pour améliorer l’habitation à travers différents programmes de la SHQ (rénovation et adaptation de domicile pour les personnes handicapées autant dans le privé que dans le sans but lucratif). Si ces mesures sont nécessaires, elles sont néanmoins bien loin de répondre aux besoins minimaux énoncés par l’Union des municipalités du Québec qui réclamait 4 500 nouveaux logements sociaux et 13 400 logements abordables.

 « Tout cela témoigne d’une certaine volonté de vouloir faire quelque chose pour pallier la crise du logement, sans toutefois s’engager dans des mesures ambitieuses et pérennes », déplore Chantal Desjardins, directrice générale de la FOHM. L’attention s’est évidemment concentrée sur les 3,2 milliards saupoudrés dans la population parmi tous les contribuables qui gagnent moins de 100 000 $ par année (soit 94 % des particuliers) sous la forme d’un 500 $ donné une fois.

« Si le gouvernement avait concentré sa mesure sur les Québécois gagnants moins de 50 000 $, c’est un milliard de dollars qui restait à utiliser. Imaginez un peu : avec 1 milliard on aurait pu construire 10 000 logements sociaux, avec des loyers garantis à l’abri de l’inflation ! Si on ajoute cela aux 6700 unités de logements sociaux et abordables annoncés, on parviendrait à répondre aux besoins identifiés par l’UMQ. » conclut la directrice de la FOHM.

Investir massivement dans des logements placés à l’abri de la spéculation serait une manière pérenne et structurante de lutter contre les effets de l’inflation sur les ménages modestes. Distribuer 500 $ à tout le monde revient à essayer de remplir un seau percé.

-30-

Pour plus d’informations :
Claire Garnier, responsable de la vie associative et politique : 514-947-8564 (cell)