Mais où s'en va donc la Ministre Laforest ? – Fédération des OSBL d'habitation de Montréal
514-527-6668
info@fohm.org

Nos nouvelles

Mais où s’en va donc la Ministre Laforest ?

Le 3 septembre dernier, j’ai assisté à une mêlée de presse organisée par Québec Solidaire, en collaboration avec la Fédération des locataires de HLM du Québec (FLHLMQ). Cette présentation à la presse avait pour but de dénoncer l’inoccupation de près de 300 logements HLM à Montréal, alors que des dizaines de personnes campent sur la rue Notre-Dame faute de logement. Manon Massé et Andrès Fontecilla, député(e)s de Québec Solidaire, se sont adressé(e)s à la presse devant un HLM du Centre-Sud, contenant des 3 et 4 chambres à coucher, barricadé depuis 6 ans. C’est que l’OMHM n’a pas les fonds nécessaires pour rénover son parc de logements devenus trop vétustes ou insalubres pour être occupés.

La SHQ invoque qu’ils n’ont pas les fonds nécessaires pour répondre aux besoins de rénovation ou de construction, que l’entente fédérale-provinciale n’est pas encore signée… Devant l’urgence, qu’est-ce que la ministre attend pour conclure les négociations avec Ottawa? Malgré les nombreuses représentations et pressions exercées par les divers partenaires de l’habitation sociale au cours des dernières années, le gouvernement du Québec est toujours «bloqué» à ne sortir que 15 000 unités financées par AccèsLogis en cinq ans. À Montréal, il n’y a déjà plus aucune unité AccèsLogis de disponible alors que les besoins sont immenses et que la Ville de Montréal est prête à aller de l’avant.

Pourtant, au plus fort de la pandémie, la ministre Laforest sortait de son chapeau 71 M$, dont 50M$ pour des subventions pouvant aller jusqu’à 5 000$ par ménage en attente de la construction de leur résidence principale (maison ou condo) et ce, sans limite de leur revenu. Du même coup, la ministre annonçait la possibilité d’obtenir un prêt de 1 500$ – cette fois-ci remboursable – pour les locataires qui ont eu de la difficulté à payer leur loyer en raison d’une baisse de revenu. De plus, cette aide aux locataires était remise directement aux propriétaires. On ne peut pas faire mieux pour accentuer les inégalités sociales!

On a de la difficulté à cerner où s’en va la CAQ en matière de logement social et communautaire. Quels sont leurs véritables objectifs? La ministre aurait évoqué lors de la dernière étude des crédits, à Québec, que les OSBL et les coopératives d’habitations pourraient être prochainement gérés par les offices d’habitation, annonçant cela comme une nouvelle positive. S’agissait-il d’une véritable intention ou d’une mauvaise compréhension du milieu de l’habitation? Qu’est-ce qui motive ces annonces? À quoi devons-nous nous attendre?

Pour répondre au manque d’investissement dans le programme AccèsLogis, l’Association des GRT vient de lancer une campagne de lettres mobilisant 300 municipalités au Québec pour faire pression sur le gouvernement et que ce dernier considère la construction de 10 000 logements  sociaux additionnels dans son plan de relance économique.  Du côté des OSBL d’habitation, le RQOH a rejoint cette campagne en appuyant la démarche de l’AGRTQ. De plus, une campagne de lettre sera également envoyée à nos membres sous peu. Surveillez vos courriels! Nous espérons que vous serez nombreux à y participer. D’autres actions pourraient être mises en œuvre dans le cas où rien ne bouge.

Au regard des annonces effectuées depuis les deux dernières années, les orientations de la CAQ en matière de logement social et communautaire demeurent très préoccupantes et ne répondent nullement aux besoins des plus mal logés. On est malheureusement encore bien loin de voir se résorber la crise du logement qui sévit tout particulièrement à Montréal si la ministre Laforest ne change pas le cap de son gouvernail. Mais…restons positifs. Ça va bien aller!

Chantal Desjardins, directrice générale de la FOHM